Selon un rapport  du DHS disponible a  la rédaction du journal américain NBC News, il est informé qu’il y a pour l’instant plus de 20 000 migrants haïtiens en Colombie , au Colombie et au Pérou, qui attendent que la situation se calme pour reprendre la route en vue d’atteindre le sol américain.

Selon un haut responsable du DHS, « il reste à savoir quand et si ces migrants viendront aux États-Unis ». « Ils ont commencé à « s’organiser » dans les différents pays, envisageant de voyager en grand nombre », indique le responsable.

Comme l’avait évoqué le secrétaire mexicain des relations extérieures Marcelo Ebrard, le secrétaire à la Sécurité intérieure américaine, Alejandro Mayorkas, a qualifié « de désinformation sur la volonté de l’administration Biden d’accueillir des Haïtiens, ce qui a poussé de nombreuses personnes à demander des protections aux États-Unis ».

Fuyant leur pays à la recherche d’une vie meilleure, « ces nombreux Haïtiens récemment arrivés au Texas ont traversé le Mexique en bus, accélérant leur arrivée et augmentant leur nombre », explique le DHS.

https://googleads.g.doubleclick.net/pagead/ads?client=ca-pub-9608941563025656&output=html&h=280&adk=3942190158&adf=3993488460&pi=t.aa~a.963381634~i.8~rp.4&w=540&fwrn=4&fwrnh=100&lmt=1632304817&num_ads=1&rafmt=1&armr=3&sem=mc&pwprc=8099460712&psa=1&ad_type=text_image&format=540×280&url=https%3A%2F%2Fwww.gazettehaiti.com%2Fnode%2F4871&flash=0&fwr=0&pra=3&rh=135&rw=540&rpe=1&resp_fmts=3&wgl=1&fa=27&adsid=ChEI8KirigYQ5YSQ0O2gvavBARI8ABHWyGjrs3GAahZog7ALTPMTPpukSc5vIjGs3b_ozwCqM-I50ZLidfTJOpNb64Lfj4HgNc7goVAmtKou&uach=WyJXaW5kb3dzIiwiMTAuMC4wIiwieDg2IiwiIiwiOTMuMC45NjEuNTIiLFtdLG51bGwsbnVsbCwiNjQiXQ..&dt=1632304817050&bpp=2&bdt=850&idt=-M&shv=r20210916&mjsv=m202109200101&ptt=9&saldr=aa&abxe=1&cookie=ID%3D921c16c70a62832a-224828dc13bb005e%3AT%3D1632304013%3ART%3D1632304013%3AS%3DALNI_MadafrINJp9Pg37-feqGnc4fur2ag&prev_fmts=0x0%2C540x280&nras=3&correlator=6962166074092&frm=20&pv=1&ga_vid=859696674.1632304014&ga_sid=1632304817&ga_hid=1871404328&ga_fc=0&u_tz=-240&u_his=6&u_java=0&u_h=768&u_w=1366&u_ah=728&u_aw=1366&u_cd=24&u_nplug=3&u_nmime=4&adx=310&ady=1966&biw=1349&bih=657&scr_x=0&scr_y=0&oid=3&pvsid=3785458757341852&pem=100&wsm=1&ref=https%3A%2F%2Fwww.gazettehaiti.com%2Fnode%2F4869&eae=0&fc=1408&brdim=0%2C0%2C0%2C0%2C1366%2C0%2C1366%2C728%2C1366%2C657&vis=1&rsz=%7C%7Cs%7C&abl=NS&fu=128&bc=31&jar=2021-09-14-19&ifi=3&uci=a!3&btvi=2&fsb=1&xpc=kOX6eQOhJo&p=https%3A//www.gazettehaiti.com&dtd=36 Des images troublantes et glaçantes diffusées sur la toile montrent une chasse lancée à cheval par les autorités du Texas contre les migrants haïtiens qui tentent d’entrer aux États-unis. Le Department of Homeland Security informe que « le DHS Office of Professional Responsibility enquête sur cette affaire, notamment sur l’incident au cours duquel un agent de la patrouille frontalière à cheval à Del Rio, au Texas, a attrapé un migrant haïtien par la chemise ». L’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki a même décrit la scène comme « horrible ». Entre-temps, les États-unis poursuivent avec sa série de déportation des migrants haïtiens ce mardi 21 septembre 2021.

 

Laisser un commentaire