Après le seisme destructeur du 12 janvier 2010, la Commission des finances de la FIFA a offert une aide d’urgence de deux ecnt cinquante mille (250,000.00) dollars américains, et une enveloppe supplementaire de trois millions (3,000,000.00) de dollars à la Fédération Haitienne de Football (FHF) pour la reconstruction des centres techniques régionaux et des infrastructures consacrées à la Jeunesse.

Nous sommes en 2022, douze (12) années plus tard, ne sommes-nous pas en droit, nous amants et acteurs du sport, de nous demander où sont passés, tant l’argent que les centres techniques regionaux et infrastructures dont le président Yves « Dadou » Jean-Bart avait la charge ?

Au lieu de nous voiler la face au nom d’un idéal de Coubertin, il nous faut avoir le courage de questionner la gestion opaque de fonds qui devait être un instrument essentiel de la politique fédérale à l’égard autant du football de haut-niveau que du football de masse.

Laisser un commentaire